Bienvenue sur Coug.fr, rentrez dans mon univers !
Des jeux vidéos, du sexe, la vie !

Vous êtes ici : Accueil » Jeux vidéo » Test complet de Cyberpunk 2077 (session 7, la dernière)

Hentai Heroes | Jeu hentai non censuré

Hentai Heroes | Jeu hentai non censuré

Test complet de Cyberpunk 2077 (session 7, la dernière)

Voilà, mon aventure s’achève, j’ai fais le tour du jeu, alors je vous propose mon vrai test complet de Cyberpunk 2077 au travers de ma session 7, la dernière avant les éventuelles mises à jours, DLC et autres extensions à venir. Mais avant tout, nous allons parler de l’état de CD Projekt Red et de toute l’actu qui nous a fait vibrer depuis deux semaines. Entre acharnement, passion, confiance et inquiétude… review…

Que se passe-t-il pour CD Projekt Red

On entend parler des actionnaires qui veulent leur faire un procès, de leur avocat qui les lâche et qui veut les trainer en justice, de Microsoft et Sony qui parlent d’escroquerie, d’un milliard de pertes, de 30% en moins en bourse… Moi je dis pipeau… cela n’aurau aucune conséquence à court terme. 13 millions de copies vendus, un jeu jouable, une communauté de fans derrière, et ça suffit à effacer l’ardoise. Oui, on nous a menti, oui le jeu devait avoir des tonnes de feats qui n’existe pas, et oui encore, malgré tout Cyberpunk 2077 reste un bon jeu. Un bon jeu certes, mais loin du must qu’il devait être, en gros, on s’est fait arnaquer, on se retrouve avec un âne au lieu d’un pure sang. Mais même si un âne c’est mignon, ça n’avance pas loin. Une fois que les bugs seront corrigés sur toutes les plateformes, et que tout le monde aura fini l’histoire principale, on s’accordera tous à dire que le jeu est trop courts, et qu’il est loin d’être à la hauteur de ce que CD Projekt nous a vendu. Là où il vont le payer cher, c’est sur leur prochaine production. Ils ont évoqué un Witcher 4, et je pense la communauté se méfiera désormais de leurs annonces. Ce qu’on sait à présent sur eux : ils ont une petite bite et n’assument pas la nudité intégrale, il sont spécialistes des downgrade et ce sont des escrocs sur les bandes annonces, avec une touche de rétro pédalage.

J’admirais CD Projekt, je vibre avec eux au rythme de leur jeux depuis Witcher 1, j’avais même de l’admiration pour ce studio d’un si petit pays. Même nous en France nous n’avons pas un studio de cet ampleur et de cette valeur, et finalement, ils sont tombés dans le déshonneur. J’ai une pensée pour tous les passionnés qui ont bossés sur le jeu, et qui se sont fait trahir par leur direction, j’en pleurerais comme une merde moi… mais bref, place au test.

Test complet de Cyberpunk 2077

J’aurais pu dire : Cyberpunk 2077, c’est juste ça >.<, un pixel dans l’océan de jeux vidéo, j’aurais été moqueur… mais réaliste, alors voici plutôt mon test complet de Cyberpunk 2077. Difficile tout de même de s’y retrouver ces derniers jours entre les scuds des hater, les journalistes pourris et leurs faux tests de vendus, les fanboys qui ont de la merde dans les yeux ou les “j’m’en balec j’y joue pas”, alors voici ce que moi j’en pense. Et pourquoi mon avis serait plus crédible que celui d’un autre ? Parce que je suis un gamer objectif, et que je me situe entre les deux camps, et que je suis capable de juger un jeu en toute objectivité, parce que je n’ai rien à gagner ni à perdre à vous en parler. Je ne vais pas parler de ce qu’on attendait, ou de ce qu’on fantasmait, ni de ce qu’on nous a promis, mais de l’état réel du jeu sur PC, sur une machine plutôt middle, RTX 2070, jeu sur HDD, Proc I7-9700KF, 32 Go de RAM, écran AOC 144Mhz 1920p. Les temps de chargement sont assez rapides, je ne vais donc pas faire une heure là-dessus.

Graphismes

  • C’est beau, Night City est une belle ville, qui est naturellement plus jolie la nuit, mais rien d’extra-ordinaire, c’est de niveau oldgen, loin de ce qu’on aurait pu attendre d’un jeu de cet ampleur. Je dirais même que parfois les effets de reflets sont plutôt gênants.
  • C’est fluide, mais avec de grosses chutes de FPS aléatoirement à certains endroits improbables, manque cruellement d’optimisation, mais ce point peut être amélioré dans le temps.
  • Tout est dans le détails dirais-je. Si on prend le temps d’admirer le jeu, les pnjs, les voitures, les ruelles, le jeu est truffé de petits détails qui le rendent vraiment énorme. On sent qu’il y a eu énormément de boulot, mais pas dans les bons éléments.
  • Avec ou sans RTX, il reste jolie, mais pas si bien exploité que cela, je n’ai pas fait “wow”, à aucun moment, contrairement à d’autres jeux de plus ou moins même génération. Par exemple, j’ai trouvé Ghost Recon Breakpoint bien plus sympathique visuellement.

Du oldgen, déguisé en nextgen qui ne bluffera personne, c’est beau, mais c’est pas du haut niveau.

 

15/20

Animations

  • Les animations de V sont complètement à chier, à revoir dans leurs ensembles. C’est d’ailleurs très certainement pour éviter de régler ces problèmes que le jeu a été convertie à la première personne au lieu de la troisième. Il existe des vidéos de moddeurs pour nous montrer les animations et le physique de notre personnage en reculant la caméra pour le voir. Cela n’a rien avoir avec le personnage immobile du mode photo, qui se substitue au personnage réel du jeu. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas faire de photos de notre personnage lors d’interactions durant le jeu, et la même raison pour laquelle on ne le voit pas dans les reflets (eau, virtrine, etc.). Idem pour le mode miroir et en voiture.
  • Les animations des pnjs sont plutôt pas mal pourtant, vous les avez vu monter les marches une à une ? C’est assez sympa.
  • L’articulation de la bouche en fonction des mots est très bien faite, ça rend le jeu plus réaliste.

Des animations moyennes pour les pnjs, pourris pour notre personnage, un vrai gâchis.

 

11/20

Immersion

  • Le fait de ne jamais voir notre personnage gâche l’immersion.
  • L’IA des pnjs est tellement nulle, que ça tue l’ambiance du jeu et rend complètement le réglage de difficulté inutile. Pour peu que vous ayez l’arme iconique avec les balles à tête chercheuse, et là c’est “finger in the noze”, même contre les “boss” et autres “cyberpsycho” du jeu.
  • Y a des sextoys partout !!! A bon ? Je n’en ai pas vue, sauf rarement dans une poubelle, ou dans des sexshops. D’ailleurs, les sextoys que j’avais achetés ont été supprimés de mon inventaire au dernier patch (1.05).
  • Le seul jeu au monde ou je peu m’installer sur mon canapé et mater la télé et les pubs… c’est un détails qui tue.
  • V pour Vampire ? Mon personnage ne se reflète pas du tout, ça tue l’immersion, j’en parle plus haut, la grosse phrase en gras.
  • Certains personnages sont très charismatiques et vraiment magnifiques, Panam, Pépé, Kerry, etc.
  • Parfois des rues pleines, parfois un désert abyssale, il n’y a pas d’équilibre entre les deux.
  • Le système d’étoiles quand on tue un passant est mal exploité, même avec 4 étoiles, il suffit de traverser la rue et courir pour échapper aux patrouilles.
  • Les civiles qui fuient en courant quand… je saute sur place… bug ou IA de merde ?
  • Furtivité impossible dans la majorité des quêtes qui demandent d’être furtif, vous ne jouerez pas un ninja…
  • Johnny est censé être décédé 50 avant l’histoire du jeu, donc en 2027… donc dans ça 7 ans, nous aurons des bras robotiques et des puces dans le cerveau ? Incohérence totale d’une idée futuriste qui avait été évoqué par le créateur de l’histoire originale dans les années 80, et où l’on pensait se déplacer dans des voitures volantes dans les années 2000. Le thème cyberpunk très mal exploité.

Il y a du bon et du mauvais, l’incohérence de l’univers et le manque de courage de CDPR nous ramène vite à la réalité.

 

14/20

Quêtes

  • Il parait que la quête principale a été diminuée d’un tiers, elle aurait donc durée 20h, pas plus. C’est trop court, et ceux qui râlait sur cela, et qui ont fait changer CDPR d’avis sont des crétins. Si tu trouve ton jeu trop long, n’y joue pas. Au prix qu’on paye, on est en droit de pouvoir y jouer durant des semaines ou des mois. La quêtes principale aurait du durer 50h au moins. De plus Cette fameuse quête principale ne se termine jamais. Nous sommes toujours renvoyé à la sauvegarde du point de non retour. Quoi que nous choisissions, on peut la recommencer à l’infini, elle ne se fini jamais, et cela gâche le plaisir de terminer le jeu, même s’il est plaisant de pouvoir explorer tous les choix de fins.
  • Les quêtes secondaires sont de véritables arcs story, et ils sont tout simplement géniaux, j’aurais aimé en avoir plus là encore. Les extensions nous feront vivres certainement de nouveaux arcs avec de nouveaux personnages aussi charismatiques, la map est tellement sous exploitée, que cela peut laisser beaucoup de place aux DLC et extensions.
  • Les quêtes de NCPD et autres évent de rues sont sympa pour gagner de l’xp.

On reste sur notre faim, après 2 semaines de jeu, j’ai tout fait, mais j’ai envie de le refaire.

 

17/20

Jouabilité

  • La conduites est à gerber, surtout avec certaines voitures. J’ai trouvé que la seule voiture maniable, et qui m’a permis de gagner toutes les courses avec Claire, c’est la Shion “Coyote”. Rapide et maniable, mais les autres, c’est comme conduire sur de la glace tout le temps, c’est tout bonnement injouable !
  • Cyberpunk, un FPS comme les autres finalement, mais sans la dextérité requise dans le genre habituellement. Le switch des armes et parfois chiant, surtout quand quand on équipe une arme fraichement lootée sans le faire exprès à cause des commandes foireuses.
  • Des trucs qui explosent partout et qui nous tue en un coup, c’est ridicule, c’est la seule difficulté du jeu, bien regarder s’il n’y a pas une bonbonne de gaz avant de tirer.
  • De même, c’est le seul jeu au monde où j’ai peur de traverser la rue pour ne pas me faire percuter et me faire one shot par un véhicule.

C’est parfois compliqué pour rien, pas vraiment fluide à certain autre moment, mais globalement, rien de gênant pour avancer, c’est moyen.

 

14/20

Le sexe

  • Pas plus de deux romances par genre, une homo et une hétéro.
  • Aucune prise en compte des transgenres alors que c’était un point dominant de leurs annonces.
  • La nudité frontale non assumée, faisant passer CDPR pour des mytho sans couilles.
  • Cela a été confirmé par une fille de CD Projekt, notre personnage n’a pas vocation à exposer sa nudité frontale autrement que dans l’inventaire. Vous ne verrez jamais votre V nue.
  • CD Projekt n’a pas assumé la nudité frontale jusqu’au bout, ils sont même ridicule. Pourquoi dans l’inventaire, et pas dans le mode photos ? Pour pas voir mes couilles en gros plans ? Cette fausse nudité et ce blabla sur la personnalisation de la taille de la bite ou des poils pubiens était ridicule. Le topless aurait été largement suffisant, au lieu de se foutre de nous.

Finalement, il n’y a pas plus de sexe que dans certain vieux nanars français qui sont pour tous public.

 

12/20

Bande son

  • Il existe quelques morceaux génialissime, prenez le temps d’écouter les radios en véhicule.
  • Certains bruitages sont au contraire nullissime. Je me souviens de cette vidéo des prises de son sur de vraies voitures… j’ai envie de dire : tout ça pour ça, certaines bagnoles font un son complètement pourri.

Du bon son, des bruitages bizarre, un équilibre moyen pour un jeu AAA.

 

14/20

Les derniers screenshots de ma session 7

Au court de mes dernières cessions de jeu pour réaliser ce dernier test complet de Cyberpunk 2077, j’ai tout de même trouvé encore quelques affiches publicitaires avec des trucs assez hot, ou porté sur le sexe, mais rien de très sexuel non plus.

J’ai croisé encore pas mal de truc sexy, des culottes, des strings, des stripteaseuses, des fesses, des décolletés… un festival pour les petits voyeurs.

Les joueurs aussi se sont régalés a utiliser le mod pour retirer les sous vêtements. Je refuse actuellement de l’utiliser, car il est considéré comme un malware par Windows 10. Mais cela ne m’empêche pas de les partager avec vous.

Encore un peu de Judy Alvarez nue

Judy Alvarez la waifu préféré des joueurs de Cyberpunk 2077, je vous en remet une couche, sans vous spoil comment voir cette sublime scène sous la douche. Il y a cette fois moyen de jouer avec la caméra pour mater sa chatte, mais comme je l’ai dis plus haut dans ce test complet de Cyberpunk 2077, notre personnage n’est pas fait pour être vue en mode jeu, le mode photo est donc désactivé durant cette scène, et cela ne m’a pas permis de vous en montrer plus. C’est court, mais intense.

Judy Alvarez nue sous la douche

Conclusion de mon test complet de Cyberpunk 2077

J’ai tout de même pris du plaisir à réaliser ce test complet de Cyberpunk 2077, et tout au long de l’écriture de ce pavé, j’ai eu envie de jouer à nouveau. une chose est certaine, c’est que malgré tout ses défaut, le jeu rend accroc, et on a envie que l’aventure ne se termine jamais. Allez, je vais recommencer une nouvelle partie, et tester tous les trucs que j’ai du louper, à bientôt !


Partagez cet article sur les réseaux sociaux
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Nouveaux Meilleurs votes
Inline Feedbacks
View all comments
Catégories à découvrir
Jouer à Hentai Heroes
Hentai Heroes | Jeu hentai non censuré

Découvrir Hentai Heroes